Accueil » Vie de l’association » CR AG ALAES 2015

CR AG ALAES 2015

ASSEMBLEE GENERALE DE L’ALAES

12 SEPT. 2015

téléchargeable au format pdf: 20150912_CR.AG_ALAES 

18 présents : Eric Corre – Sorbonne Nouvelle Paris 3 ; Geneviève Girard-Gillet – Sorbonne Nouvelle Paris 3 ; Dominique Boulonnais – Sorbonne Nouvelle Paris 3 ; Viviane Arigne – Paris 13 ; Stéphanie Béligon – Paris Est ; Jean Pamiès – Toulouse ; Pierre Labrosse – Paris 4 ; Fabienne Toupin – Université de Tours ; Annie Lancri – Paris 3 ; Eric Melac – Montpellier – ; Christiane Migette – Paris 13 ; Kimberly Oger – Paris 4 ; Catherine Moreau – Bordeaux Montaigne ; Catherine Chauvin – Université de Lorraine ; Christelle Lacassain-Lagoin – Université de Pau ; Marc Fryd – Université de Poitiers ; Laetitia Leonarduzzi – Université Aix Marseille ; Lionel Dufaye – Paris Est.

ÉLECTION DU BUREAU

Il est procédé au renouvellement des membres du bureau. Ph. Miller, D. Boulonnais et J.-Ch. Khalifa n’étaient pas candidats à leur renouvellement.

Résultat des élections du renouvellement du bureau.

Fonction

Fonction

Bureau sortant

Bureau entrant

Exprimés

Oui

Non

Blancs

Nuls

Président

P. Miller

L. Dufaye

18

13

2

3

0

Vice-Président

L. Dufaye

E. Corre

18

17

1

0

0

Vice-présidente

D. Boulonnais

F. Toupin

18

18

0

0

0

Premier secrétaire

C. Chauvin

C. Chauvin

18

18

0

0

0

Secrétaire adjoint

J.-C. Khalifa

J.-L. Duchet

18

17

0

1

0

Trésorière

C. Lacassin-Lagoin

C. Lacassin-Lagoin

18

18

0

0

0

BILAN FINANCIER

Christelle Lacassain-Lagoin, trésorière de l’Association, présente le bilan financier pour l’année écoulée. Le bilan est positif (+ 1844,95€). Le passage au prélèvement automatique a généré des frais (cf. frais de compte « et prélèvement » : 409,20€). L’Association a aujourd’hui 119 adhérents (contre 116 l’an passé), dont 79 paient par prélèvement. Nous profitons de la diffusion de ce CR pour encourager tout le monde à opter pour ce mode de paiement, qui facilite le travail de notre collègue Christelle Lacassain-Lagoin.

Les frais de fonctionnement du bureau correspondent essentiellement à des déplacements pour assister aux réunions.mpte Banque Postale

Compte Banque postale

02 801 44 652 N

Solde au 1er octobre 2014

6 061,03 €

Recettes

Cotisations (119 adhérents)

2 525,00 €

TOTAL RECETTES

2 525,00 €

Dépenses

Frais de compte & prélèvement

409,20 €

Frais fonctionnement bureau

320,12 €

Achats noms de domaine

0,00 €

Gestion site FREL/ALAES

100,00 €

TOTAL DÉPENSES

829,32 €

Résultat (recettes-dépenses)

1 695,68 €

Solde au 1er septembre 2015

7 756,71 €

Compte Livret A

Solde au 1er octobre 2014

14 444,99 €

Intérêts acquis 2014

149,27 €

Solde au 1er septembre 2015

14 594,26 €

Total différentiel + intérêts

1 844,95 €

TOTCertains des frais pouvant être envisagés peuvent avoir à voir avec la revue et le site (faut-il éventuellement prévoir, par exemple, des vacations ?), mais en lien avec l’ALOES ; voir point suivant.

SITE ALAES

Marc Fryd propose que l’ALAES et l’ALOES participent de part égale dans la prise en charge de la gestion du site FREL. Il faudrait que les deux Présidents prennent maintenant contact afin de voir quelles pourraient être les modalités de ces co-gestion/ co-financement.

Des problèmes de passerelle entre les pages ALAES et FREL sont à vérifier sur le site par J.-L. Duchet. Il est proposé que chaque rubrique du site de l’ALAES soit entretenue par un(e) responsable spécifique. Les 6 rubriques sont :

Annonces colloques Atelier ALAES (résumés, présentation) Journées agrégation Capes Vie de l’association (CR, convocations) Publications : Frel / archives de l’ALOES / mise en ligne

FREL (dont il est rappelé pour mémoire que sa spécificité est d’être une revue française de linguistique anglaise en anglais) devrait voir un premier numéro paraître prochainement (voir point suivant).

Pour les rubriques « Capes » et « Agrégation », les pots de « khôlles » qui ont été constitués les années précédentes pourraient avoir vocation à être hébergées sur ce site ; les/ des littéraires et civilisationnistes semblent envisager de mêmes échanges pour le Capes, qui, s’ils existaient en linguistique, pourraient éventuellement se faire via le site de l’ALAES.

FREL

FREL (dont il est rappelé pour mémoire que sa spécificité est d’être une revue française de linguistique anglaise en anglais) devrait voir un premier numéro paraître prochainement.

En effet, des 9 communications de Toulon, 6 ont donné lieu à soumissions. Date limite de soumission : le 30 septembre, ce qui laisse espérer une éventuelle publication avant la fin de l’année.

Contenu éditorial : par défaut il s’agira de varia (dans le prolongement notamment des communications SAES), mais des numéros thématiques ne sont pas exclus si l’occasion se présente (divers arguments sont proposés ; type de fonctionnement de ces numéros thématiques à préciser).

Il est suggéré de contacter les communicants des congrès de Limoges 2012, Dijon 2013, et Caen 2014, pour sonder si les travaux qu’ils ont exposés ont donné lieu à publication depuis.

La question du calibrage est abordée par Marc Fryd, qui propose de définir un format d’article afin d’éviter que la revue soit composée des numéros hétéroclites en termes de cohésion et de proportions.

Nous avons reçu 11 propositions, dont 9 ont été retenues, et 2 refusées car ne s’inscrivant que très obliquement dans une perspective d’analyse linguistique. Les sujets traités étaient variés, abordant des questions de syntaxe, sémantique ou acquisition des langues.

Le manque de participation de collègues a cependant été souligné, puisque les communications étaient essentiellement assurées par des doctorants (7 sur les 9), de même que la présence au colloque était très majoritairement assurée par des doctorants.

BILAN DE L’ATELIER ALAES TOULON 201

Nous avons reçu 11 propositions, dont 9 ont été retenues, et 2 refusées car ne s’inscrivant que très obliquement dans une perspective d’analyse linguistique. Les sujets traités étaient variés, abordant des questions de syntaxe, sémantique ou acquisition des langues.

Le manque de participation de collègues a cependant été souligné, puisque les communications étaient essentiellement assurées par des doctorants (7 sur les 9), de même que la présence au colloque était très majoritairement assurée par des doctorants.

Le fait que le Congrès ait maintenant lieu début juin (ce qui empêche tous les membres du jury de l’agrégation d’y participer), ainsi, peut-être, que le plus grand éloignement géographique peuvent expliquer cette moindre participation de collègues, certains partageant également leur temps entre les ateliers de linguistique et celui d’études médiévales (AMAES) ou de stylistique (SSA). On peut cependant souhaiter une plus grande participation pour les Congrès à venir.

Il peut être également souhaité de regrouper davantage les 1⁄2 journées ; l’an passé, les 1⁄2 journées avaient lieu chacune sur un jour différent, ce qui obligeait les collègues souhaitant suivre l’intégralité des présentations à rester trois jours. Une motion formulée en ce sens sera communiquée à la Présidence de la SAES et aux organisateurs du prochain Congrès :

L’ALAES, réunie en assemblée générale le samedi 12 septembre 2015, demande, par voie de motion, s’il serait possible que les responsables de l’organisation des futurs Congrès envisagent de regrouper les communications de l’atelier de l’ALAES sur deux jours, au lieu de trois demi-journées comme cela a été le cas lors du Congrès de Toulon. La répartition de 9 communications sur trois jours a en effet été de nature à dissuader un certain nombre de collègues et de doctorants de rester pour entendre l’intégralité des présentations, notamment en raison des frais à engager.

Le prochain Congrès est à Lyon, et aura lieu les 2-3-4 juin 2016 ; le thème général est « Confluence(s) ». Un appel à communication sera envoyé prochainement.

POINT SUR LES ÉPREUVES DU CAPES

Un point est fait sur les épreuves du CAPES. Une réunion a eu lieu la veille de l’Assemblée Générale (11/9) avec les Présidents (ancien Président Monsieur Antoine Mioche et nouvelle Présidente Madame Chantal Manès) du CAPES, pendant laquelle le fait que les textes de traduction sont désormais du thème et/ou de la version a été redit (donc soit thème, soit version, soit thème ET version). A la question qui a été posée sur le fait de savoir si, dans le cas où il y aurait les deux, les questions de réflexion linguistique porteraient sur les deux, la réponse a été donnée que les questions peuvent à leur tour porter sur les deux (plutôt ?), mais éventuellement peuvent ne porter que sur l’un des deux textes.

La question de l’adéquation du format de l’épreuve aux attentes est de nouveau posée, et il est demandé de faire parvenir à la Présidence du jury une motion faisant part des inquiétudes sur le format actuel de l’épreuve. Cette motion sera envoyée au Président de la SAES M. Pierre Lurbe, ainsi qu’à la Présidente du CAPES Mme Chantal Manès et à M. Wilfrid Rotgé (Vice-Président Formation) :

Motion sur l’épreuve de traduction et de réflexion linguistique du CAPES.

Compte tenu des problèmes soulignés par les préparateurs et les membres du jury de CAPES d’anglais présents ce jour, l’Assemblée Générale de l’ALAES suggère que l’on engage à nouveau une réflexion sur le format de l’épreuve de réflexion linguistique, qui en l’état ne permet pas d’estimer correctement la qualité des candidats en grammaire anglaise, comme le permettait l’épreuve dans son format précédent.

 AGRÉGATION

L’ALAES formule une seconde motion à l’attention de la Présidence de la SAES et aux organisateurs du prochain Congrès [elle apparaîtra à la suite de la motion précédente] :

Motion sur le calendrier des Congrès de la SAES.

L’ALAES suggère par ailleurs de considérer la possibilité de programmer les Congrès de la SAES de telle sorte qu’ils ne se chevauchent pas avec l’agrégation, empêchant de fait un certain nombre de collègues d’y prendre part. L’ALAES espère que les prochains comités d’organisation voudront bien entendre cette double requête et les remercie par avance.

BILAN SUR LES DOCTORIALES

Les doctoriales ont eu lieu juste avant la réunion de l’ALAES, à 13h30. Il y a eu 3 communications, 14 présents, avec des débats entre intervenants et présents dans une atmosphère constructive. Certains collègues signalent que l’horaire (en même temps que l’ALOES) ne leur a pas permis d’assister à ces doctoriales, mais l’an passé, peu de personnes avaient été présentes quand celles-ci avaient eu lieu le matin. Le fait de les placer juste avant la réunion de l’ALAES semble avoir en partie porté ses fruits, même si le chevauchement avec l’horaire de l’ALOES n’est, en effet, pas idéal.

K. Oger, doctorante, signale qu’elle a participé au Collège des Doctorants organisé par la SAES la veille également (11/9) et que des doctoriales seraient organisées lors des Congrès de juin, dès Lyon, en commun avec les littéraires et les civilisationnistes. La question de l’articulation avec les doctorants parlant lors de l’atelier, des doctoriales de l’ALAES, de celles de la SAES est brièvement posée ; sont évoquées aussi des questions de format (10’ ? 15’ ? 20’ + questions). Les possibilités de présentation pour les doctorants sont donc désormais nombreuses ; leur articulation sera peut-être à débattre.

POINT DIVERS

Catherine Chauvin transmet une demande d’Aurélie Dor, du CNED (aurelie.dor@cned.fr), qui cherche encore quelques sujets de traduction + réflexion linguistique pour le CAPES (texte original + traduction + réflexion linguistique, avec corrigé, et correction de copies) pour constituer un ensemble de sujets pour l’an prochain, rentrée 2016. Chaque sujet serait payé 400€.

La séance est levée vers 18h10.

Compte rendu rédigé par Catherine Chauvin et Lionel Dufaye

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :